Le deepfake ou hypertrucage est une nouvelle forme de fake news. Il consiste à réaliser de fausses vidéos très réalistes pour qu’on ne puisse pas distinguer le vrai du faux. Des professionnels arrivent aujourd’hui à animer des photographies et échanger des visages, en toute facilité. Cela va plus loin, il est même possible de modifier des discours en y ajoutant le dialogue que l’on souhaite sans que les personnes s’en rendent compte.  

Comment fonctionne le deepfake ?

À la fois effrayant et impressionnant, le concept peut mettre en péril la vie privée ou professionnelle d’une personne. Il met facilement les gens dans une situation embarrassante en faisant courir de nombreuses rumeurs sur eux. Un discours de Donald Trump a par exemple été déjà modifié de cette manière. En effet, les célébrités en sont les principales victimes jusqu’ici. Le cas le plus réussi de deepfake à l’heure actuelle est sûrement la fameuse vidéo deepfake avec Jim Carrey où l’on peut voir le visage de l’acteur avec une toute autre voix, celle d’une actrice présente sur le plateau. 

Ce trucage pourrait même déstabiliser davantage nos modèles économiques et jouer un rôle non négligeable lors des élections politiques, durant lesquelles chacun aura la possibilité de discréditer son adversaire. De nos jours, des logiciels parviennent même à créer un deepfake en temps réel. 

À lire : Qu’est-ce que le marketing de notoriété ?

Le phénomène risque bien d’envahir les réseaux sociaux, et ce, pendant encore longtemps. Pour l’heure, le deepfake nécessite encore l’utilisation de logiciels coûteux et sophistiqués. Cependant, tout le monde pourrait bientôt s’en servir en installant une application sur son smartphone. Ce phénomène peut devenir dangereux dans le sens où les personnes peuvent utiliser cette technologie de manière personnelle, pour nuire ou pour discréditer une personne.

Les limites du deepfake

Le plus dangereux est qu’il est devenu possible de faire dire à un individu le contraire de ce qu’il a sur une vidéo, juste en changeant le mouvement de ses lèvres et en transformant sa voix. Ces avancées technologiques sont toutefois incroyables. Elles vous permettent par exemple de vous amuser à vous placer au centre d’un film.

En outre, parce que tout devient falsifiable, prenez le temps de vérifier les contenus pour démonter les supercheries avant de vous faire une opinion très arrêtée sur un discours ou une vidéo. Des logiciels sont maintenant capables de détecter les trucages. Aux États-Unis, des universités ont créé un système efficace à 90 % pour identifier les fausses vidéos.

Pour se protéger des deepfakes, il faut s’habituer à recouper les sources, voire à créer des vidéos du genre pour en comprendre les mécanismes. Avec plus ou moins de succès, diverses plateformes comme Facebook tentent à leur manière de lutter contre ces pratiques.